Marche Nordique Sport Santé

 

La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active.

Le principe est simple, il s’agit d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de 2 bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin. L’ensemble du corps entre en action et la dépense d’énergie est accrue.

La marche nordique convient à pratiquement tout le monde. Elle s’est développée dans les pays scandinaves au début des années 1970.

 

La logique de l‘activité :

Quand l’activité est bien pratiquée avec l’aide de bâton, la marche nordique fait travailler de façon harmonieuse l’ensemble du corps, améliore la condition physique générale,  renforcement les chaines musculaires,  favorise  l’oxygénation des cellules et la circulation.

Les muscles des abdominaux, des fessiers et des pectoraux travaillent en tonifient le corps et favorise l’amincissement de la silhouette.

Près de 90 % de notre musculation es sollicitée, plus de calories sont consommées.

La bonne pratique de ce sport permet un allégement de 30 % du poids sur les articulations des hanches, genoux et chevilles. L’exercice permet de réduire de moitié le risque de fracture du col de fémur et d’augmenter la densité de vos os, lutte contre l’ostéoporose.

Les tensions et les douleurs du cou des épaules sont réduites, un redressement naturel du dos est observé.

Bon pour le moral et un puissant anti-stress.

Se pratique le plus souvent en milieu naturel mais également en milieu urbain ou sur du bitume en adaptant le matériel (patins d’asphalte).

 

Différentes intentions de travail : 

Habilité motrice : (coordination bras/jambe, complexification et enchaînement de tâches (sauts, slalom,…)

Cardio respiratoires : entretien et amélioration des capacités d’adaptation à l’effort.

Renforcement musculaire généralisé par une mise en jeu d’un grand nombre de muscles.

Equilibre : gestion du tonus et travail d’appuis en terrain variés.

Souplesse : mobilisation articulaires en début de séance et étirements avec bâtons en fin de séance.

Communication motrice : interrelations, coopération…